Peut-on s’adonner à la randonnée corse ?

Entre son littoral et ses montagnes, l’Île-de-Beauté regorge de sentiers où les randonnées corses sont gages de découvertes permanentes. Entre paysage, flore et faune, ces sorties pédestres ont tout pour combler les amoureux de la nature. Surtout, si quelques produits gourmands corses sont glissés dans les sacs à dos.

Derrière la notion de randonnée pédestre, il est possible d’envisager un trekking ou une paisible balade corse. Tant mieux, car sur l’Île-de-Beauté toutes les déclinaisons sont possibles. Pour les amateurs de randonnées corses teintées d’efforts soutenus, le difficile et renommé sentier de grande randonnée GR 20 répond à leurs attentes pour une journée de marche, voire pour la totalité du parcours en deux semaines. À l’exigence physique répond, en corollaire, la traversée de paysages inoubliables notamment vers les sommets insulaires.

Dans un registre plus accessible figurent les randonnées dites de «Mare a Mare » (mer à mer), notamment de Porto-Vecchio à Propriano, avec tout de même cinq jours de marche. Sans oublier, les randonnées corses de « Mare e Monti » (mer et montagnes) comme celle de Calvi aux sommets de l’île, toujours sur cinq jours. Tous ces tracés sont ponctués de refuges et gîtes destinés aux randonneurs auprès desquels il est prudent de réserver en été.

Randonnées corses peut aussi signifier flânerie pédestre et dans ce cas, hormis l’ensemble des sentiers facilement identifiables et accessibles, la possession d’une carte est conseillée. Pour une information complète et fiable, prévoir un modèle dont l’échelle est d’au moins 1/50 000, soit un centimètre de carte égale 500 mètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>